FOCUS : LE FILM DU MOIS D’OCTOBRE - JULIE (EN 12 CHAPITRES)

JULIE (EN 12 CHAPITRES)
Film norvégien de Joachim Trier (2021 - 2h08min - VOST), avec Renate Reinsve, Anders Danielsen Lie, Herbert Nordrum...

Eivind (Herbert Nordrum) et Julie (Renate Reinsve, prix d’interprétation féminine à Cannes cette année, qui irradie littéralement l’écran !), presque trentenaires, font connaissance dans une soirée. Ils sentent qu’ils se plaisent, la conversation et le temps passé à se regarder le confirment. Mais chacun est en couple. Que signifie l’expression « rester fidèle », et à partir de quel moment considère-t-on que l’on trompe l’autre ? N’est-on pas déjà un peu « cuit » dès lors que l’on a envie d’embrasser la personne ?

Dans Julie (en 12 chapitres), de Joachim Trier, les deux « aimants » qui s’attirent, mais ne se collent pas encore, vont inventer un jeu drôle et risqué (se frôler sans sexe), à rebours de la traditionnelle approche de séduction. Elle qui croyait avoir enfin réussi à trouver une certaine stabilité sentimentale, tout est désormais remis en question...

Révélés à Cannes en 2011 avec Oslo, 31 août, Joachim Trier et son coscénariste Eskil Vogt tirent là un fil inattendu sur un sujet a priori banal, soit la quête amoureuse et professionnelle d’une trentenaire urbaine, libre, connectée.
Joachim Trier révèle sur les écrans une grande comédienne. Elle incarne l’intelligence, la délicatesse, la beauté, la joie, et surtout un modèle de féminité dans tous ses états. Le cinéaste offre à Renate Reinsve un rôle à la fois moderne et universel. Le film ne cherche pas la gravité, le drame. Il fait même de la superficialité un enjeu narratif de taille, que l’actrice incarne avec grâce et volubilité.

Julie (en 12 chapitres) est un exercice moderne de cinéma, qu’on a pourtant l’impression d’avoir souvent sur les écrans, où être une jeune femme en 2021 rime avec la revendication d’un modèle libéré de l’existence et un rapport nouveau au temps. On ne s’ennuie pas un instant dans cette comédie sentimentale et sociale qui se veut simple, sans artifice, reposant avant tout sur le jeu des acteurs.
En réalité, malgré les apparences, on mesure le travail très important d’écriture et de mise en scène. Joachim Trier construit des personnages denses, complexes, jamais caricaturaux, qui composent avec les affres de l’existence, les bonheurs et les malheurs du monde. En ce sens, le metteur en scène offre un cinéma résolument contemporain et attachant, où chacun pourra voir un bout de sa propre vie. (merci Le Monde !)


JULIE (EN 12 CHAPITRES)

JULIE (EN 12 CHAPITRES)

Film norvégien de Joachim Trier (2021 - 2h08min - V.O.S.T.)

avec Renate Reinsve, Anders Danielsen Lie, Herbert Nordrum...

Julie, bientôt 30 ans, n’arrive pas à se fixer dans la vie. Alors qu’elle pense avoir trouvé une certaine stabilité auprès d’Aksel, 45 ans, auteur à succès, elle rencontre le jeune et séduisant Eivind.

Le Méliès Jean Jaurès

mer 20jeu 21ven 22sam 23dim 24lun 25mar 26
11h11
15h30
20h45
15h30
20h45
15h30
20h45
11h11
15h30
20h45
11h11
16h30
18h45
11h11
15h30
20h45



@ Rappel de séance

Pour recevoir un email de rappel la veille puis le matin même :
1/ Cochez votre séance dans la grille
2/ Saisissez votre adresse email


Le Méliès Saint-François

mer 20jeu 21ven 22sam 23dim 24lun 25mar 26
Pas de séance cette semaine
mer 27jeu 28ven 29sam 30dim 31lun 01mar 02














@ Rappel de séance

Pour recevoir un email de rappel la veille puis le matin même :
1/ Cochez votre séance dans la grille
2/ Saisissez votre adresse email


En ce moment

LE FILM DU MOIS D'OCTOBRE Fermer