FOCUS : LE FILM DU MOIS DE JUIN

POROROCA, PAS UN JOUR NE PASSE
Film roumain de Constantin Popescu (2018 - 2h32min - VOSTFR)
avec Bogdan Dumitrache, Iulia Lumanare, Costin Dogioiu...

Cristina et Tudor Ionescu forment une famille heureuse avec leurs deux enfants, Maria et Ily. Ils ont la trentaine, vivent dans un bel appartement en ville. Il travaille dans une entreprise de téléphonie, elle est comptable. Un dimanche matin, lors d’une banale sortie au parc avec les enfants, Maria disparaît pendant un moment d’inattention de Tudor...
La simple histoire d’une famille heureuse comme beaucoup d’autres va se transformer alors en thriller haletant, avec à la clef une enquête policière, un coup de téléphone mystérieux et une silhouette étrange sur une photo prise au parc ce jour-là. Non seulement Popescu réalise avec Pororoca le premier grand thriller roumain mais il s’aventure en sus dans l’analyse psychologique du deuil et de la manière dont il affecte la communication au sein d’une famille. Une rapide recherche internet nous met sur la piste de la signification du mystérieux titre du film : La pororoca, c’est le nom d’une vague aussi légendaire que dévastatrice qui peut atteindre jusqu’à six mètres de haut, naissant sur le fleuve Amazone et envahissant les terres. Un tsunami inexorable mais attendu chaque année avec effroi durant l’équinoxe de printemps. Sa puissance est telle qu’elle ravage tout sur son passage. Ce phénomène naturel traduit parfaitement les dommages collatéraux à venir après la disparition : comme la pororoca, le film s’aventure dans les eaux sombres de la vie de la famille Ionescu. Avec la disparition de leur cadette la vie familiale bascule et l’’onde de choc va évidemment être aussi violente que l’impact de la terrible vague amazonienne. Le réalisateur a brillamment exploité la métaphore. Ainsi, dès l’introduction du film, on suit la montée en puissance de la vague, jusqu’à la disparition de la petite fille suivie de l’effet du traumatisme sur le couple et son proche entourage. La colère et la tristesse restent tacites, les non-dits sont pesants (la culpabilité du père, l’absence de reproches exprimés par la mère). La douleur va peu à peu se traduire dans les corps qui s’affaissent, les gestes lourds, les visages désincarnés. Cette tension est savamment construite par une mise en scène brillante, alternant les moments de résignation puis d’agitation. Le long plan-séquence de la disparition est en cela emblématique : ce moment de tranquillité et de bonheur passé dans un parc un jour de printemps devient parfaitement angoissant grâce à l’impressionnante chorégraphie scénique déployée simultanément sur plusieurs niveaux de tensions dramatiques. LA grande idée du film, c’est la lente descente aux enfers du père de famille, obsédé par l’enquête qu’il décide de mener par lui-même faute d’une police assez impliquée à son goût. Tudor/Bogdan Dumitrache crève l’écran en père aussi meurtri qu’obsédé par la quête du coupable ! On vous le répète, le grand film de l’été est roumain.

LA BANDE ANNONCE DU FILM


POROROCA, PAS UN JOUR NE PASSE

POROROCA, PAS UN JOUR NE PASSE

Film roumain de Constantin Popescu (2018 - 2h32min - V.O.S.T.)

avec Bogdan Dumitrache, Iulia Lumanare, Costin Dogioiu...

Cristina et Tudor Ionescu forment une famille heureuse avec leurs deux enfants, Maria (5 ans et demi) et Ilie (sept ans). Ils ont la trentaine, vivent dans une ville roumaine, dans un joli appartement. Il travaille dans une entreprise de téléphonie, elle est comptable. Leur vie ressemble à la vie ordinaire d’un couple avec enfants. Un dimanche matin, alors que Tudor se trouve avec les enfants au parc, Maria disparaît. Un événement qui va brusquement et définitivement bouleverser leur vie.

Le Méliès Jean Jaurès

mer 20jeu 21ven 22sam 23dim 24lun 25mar 26
15h45
20h30
15h45
15h45
20h30
15h45
20h30
15h45
15h45
20h30


mer 27jeu 28ven 29sam 30dim 01lun 02mar 03







@ Rappel de séance

Pour recevoir un email de rappel la veille puis le matin même :
1/ Cochez votre séance dans la grille
2/ Saisissez votre adresse email


En ce moment

LE FILM DU MOIS DE JUIN Fermer