LE FILM DU MOIS DE DÉCEMBRE

MAKALA
Film français d’Emmanuel Gras
(2017 - 1h36min - VOST - dcp)
avec Kabwita Kasongo, Lydie Kasongo...

En swahili, un dialecte congolais, Makala signifie charbon. Makala nous conte l’odyssée de Kabwita, un jeune villageois congolais qui fabrique lentement mais surement du charbon de bois et qui espère offrir un avenir meilleur à sa famille. Il a comme ressources ses bras, la brousse environnante et une volonté tenace. Pour vendre le fruit de son travail, direction la grande ville. Et le voilà en route pour Kinshasa sur un vélo de fortune surchargé par sa marchandise. La route est dure, elle monte et descend sans cesse. Des voitures, des camions, la nuit, évitent à peine le vélo. Parfois, Kabwita tombe : il lui faut, alors, se relever, essayer de ne pas trop gaspiller son précieux chargement et repartir au plus vite, avant que d’autres profitent de sa faiblesse pour l’attaquer. Aux abords de la capitale, d’ailleurs, des flics le rançonnent. Il s’agit de les satisfaire pour éviter le pire : la saisie de sa précieuse marchandise. Celle qui lui permettra peut-être de faire vivre sa famille durant plusieurs mois. C’est son road movie, celui durant lequel il découvrira la valeur de son effort et le prix de ses rêves…
Le talent d’Emmanuel Gras est de rendre presque onirique, presque mystique, la quête de son héros. Au point que son documentaire son cinéma du réel, bascule, soudain, vers une véritable fiction. Presque un suspense : Kabwita parviendra-t-il sain et sauf à la capitale ? Aura-t-il l’habileté de récolter l’argent qu’il lui faut ? L’attention avec laquelle le cinéaste contemple son personnage rappelle les grands italiens de l’immédiat après-guerre : Roberto Rossellini et sa rigueur, Vittorio de Sica et son émotion douloureuse.

LA BANDE ANNONCE DU FILM


LE FILM DU MOIS DE DÉCEMBRE Fermer