FOCUS : LE FILM DU MOIS DE SEPTEMBRE

“ANTIGONE”
Film québécois de Sophie Deraspe (2020 - 1h49min - VOST), avec Nahéma Ricci, Rachida Oussaada, Nour Belkhiria...

Plus qu’un simple film, Antigone est une ode merveilleuse à la résistance et au sacrifice désintéressés face à un pouvoir inique !
Dans la scène d’introduction, on découvre, face à la caméra, le visage encore enfantin et angélique de l’héroïne, interrogée par une femme hors champ dans ce qu’on imagine être un commissariat. On suppose qu’elle a été arrêtée, on ne va pas tarder à découvrir pourquoi. La jeune femme s’appelle Antigone, ses frères Etéocle et Polynice, sa sœur Ismène. Nous sommes bien là dans une adaptation très contemporaine de la tragédie de Sophocle qui a traversé près de 2500 ans sans prendre une ride. Bien loin de la Thèbes de la Grèce antique, cette Antigone là nous plonge dans le Montréal d’aujourd’hui. La famille d’Antigone, autour de la grand-mère Ménécée, ressemble à celle de bien des immigrés qui se sont construits une seconde vie dans un pays occidental après des évènements souvent tragiques qui les ont poussés à fuir leur pays d’origine. Bref, une famille comme tant d’autres qui vit entre rires et rêves d’un avenir meilleur au sein de leur nouvelle terre d’accueil. Mais voilà, comme partout dans le monde, la méfiance envers les jeunes, qui plus est d’origine étrangère, et les violences de la police va les rattraper et mettre en danger leur fragile équilibre.
Par un concours de circonstances, Polynice est arrêté et, puisqu’il n’a pas encore la nationalité canadienne, il est menacé d’expulsion. Sa pourtant sage et studieuse sœur Antigone a vite fait de prendre sa décision : elle va tout mettre en œuvre pour faire libérer son frère, quoi qu’il lui en coûte, au prix de sa propre liberté, au risque de compromettre son propre avenir au Québec. Et le leitmotiv du film, ce sera ces mots qu’Antigone hurle aux juges, défiant leur cérémonial désuet par l’évidence de son engagement : « mon cœur m’a dit ». Des mots qui seront repris par tous les jeunes qui, à travers Montréal et le pays, soutiennent la démarche d’Antigone. Le chœur qui scandait les différents actes de la pièce de Sophocle se constitue ici à travers les réseaux sociaux qui viennent au secours de la jeune femme…
A travers cette adaptation particulièrement libre et inspirée, la réalisatrice Sophie Deraspe propose un magnifique hommage à cette jeunesse qui, dans les ZAD, dans les marches pour le climat ou dans les manifestations contre les violences policières et contre la discrimination raciale, a décidé de dire définitivement non à cette légalité devenue illégitime, et s’est déclarée ingouvernable pour réclamer la justice et un monde meilleur.
(merci Utopia !)

LA BANDE ANNONCE DU FILM


ANTIGONE

ANTIGONE

Film canadien de Sophie Deraspe (2020 - 1h49min - V.O.S.T.)

avec Nahéma Ricci, Rachida Oussaada, Nour Belkhiria...

Antigone est une adolescente brillante au parcours sans accroc. En aidant son frère à s’évader de prison, elle agit au nom de sa propre justice, celle de l’amour et la solidarité. Désormais en marge de la loi des hommes, Antigone devient l’héroïne de toute une génération et pour les autorités, le symbole d’une rébellion à canaliser...

Le Méliès Jean Jaurès

mer 16jeu 17ven 18sam 19dim 20lun 21mar 22
16h30
21h30
14h10
19h30
16h30
21h30
17h00
22h00
14h10
19h00
16h30
21h30


@ Rappel de séance

Pour recevoir un email de rappel la veille puis le matin même :
1/ Cochez votre séance dans la grille
2/ Saisissez votre adresse email


Le Méliès Saint-François

mer 16jeu 17ven 18sam 19dim 20lun 21mar 22
Pas de séance cette semaine
mer 23jeu 24ven 25sam 26dim 27lun 28mar 29











@ Rappel de séance

Pour recevoir un email de rappel la veille puis le matin même :
1/ Cochez votre séance dans la grille
2/ Saisissez votre adresse email


Jusqu'au
mardi 29 septembre

LE FILM DU MOIS DE SEPTEMBRE Fermer